Si l’ère numérique a bien été porteuse d’une leçon pour les chefs d’entreprise et les entrepreneurs, c’est que la pérennité de leurs activités repose avant tout sur une stratégie de webmarketing performante.

Cependant, pour assurer le bon fonctionnement de la société, différents professionnels du marketing et du développement web sont appelés à coopérer et à évoluer ensemble dans un cadre harmonieux.

Aussi est-il légitime que les postes de ces secteurs soient très convoités : les entreprises sont de plus en plus nombreuses à prendre conscience des atouts inestimables que présentent les experts du E-commerce. Et les profils ne manquent pas en diversité : spécialistes du référencement naturel, rédacteurs de contenu, Community manager, concepteur de sites web, et bien plus encore…

A travers cet article, nous vous dévoilons tous les secrets relatifs aux métiers du marketing new-age, en particulier ceux recherchés sur le marché d’emploi. N’hésitez pas à lire la suite pour vous faire une idée plus concrète sur la question !

Le responsable SEO :

Le responsable SEO (Search Engine Optimization) est un expert en référencement naturel de sites web. Sa tâche principale est de valoriser le site de l’entreprise en renforçant sa visibilité dans les pages de résultats des moteurs de recherche.

Une étude récente a démontré que 80% des clics sont partagés par les trois premiers résultats. Lorsqu’un site web apparaît en tête des résultats de recherche, ses chances de susciter l’intérêt des internautes sont plus élevées. De ce fait, l’entreprise acquiert un volume considérable de prospects, qui lui permet alors de générer des gains financiers plus substantiels. Le responsable du référencement constitue donc un agent déterminant dans le développement de la base de données clients.

Et tandis qu’un grand nombre de spécialistes en SEO préfèrent travailler pour des entreprises, les alternatives freelance sont également très répandues et particulièrement recherchées par les esprits plus indépendants.

Véritables travailleurs d’équipe, les référenceurs possèdent une excellente connaissance des moteurs de recherche et de leur fonctionnement. Ils savent en outre exploiter leurs aptitudes rédactionnelles et techniques pour optimiser la présence des sites web.

Le revenu de l’expert SEO dépend largement de sa propre expertise ainsi que de la taille de l’entreprise où il exerce. En règle générale, les firmes les plus renommées sont les plus rémunératrices. Un débutant dans le domaine peut facilement gagner entre 30 et 35 K € par an. Tandis que les profils plus spécialisés réalisent jusqu’à 50K € annuels.

Le Social Media manager :

La communication digitale ne peut s’épanouir que par le biais d’un gestionnaire de médias sociaux. Ce dernier a pour principale responsabilité d’établir et de mettre en œuvre une stratégie de présence sur le site web ou les pages de médias sociaux d’une entreprise.

Pour administrer les pages de médias sociaux, l’expert se doit de bien connaître le public cible : seule une analyse des prospects de la marque lui permettra de concevoir une approche susceptible de les séduire. En tant que principal intermédiaire entre les clients et l’entreprise, le social media manager peut être un aimant à clients efficace !

Métier très polyvalent, le social media manager est également chargé de concevoir des stratégies éditoriales et de mener à bien d’autres tâches liées à la promotion de l’image de la marque. Une autre de ses missions est de rester constamment à l’affût des tendances, de manière à créer un contenu original, pertinent et intéressant pour les internautes.

Ce poste requiert une maîtrise des techniques de publicité sur les médias sociaux ainsi que de bonnes facultés de communication. Même si les connaissances en matière de SEO naturel et payant ne sont pas indispensables pour ce métier, elles constituent toujours un bonus.

Selon le savoir-faire de l’expert, les salaires varient généralement entre 40 et 50K €.

Le Content manager :

Le Content manager, aussi connu sous le nom de stratégiste de contenu, est le garant de la création et de la gestion du trafic en ligne. La décision de publier le contenu ou de le rejeter passe par lui. En d’autres termes, il exerce une grande influence sur le rendement de la stratégie de contenu.

Une parfaite maîtrise de ce métier exige des compétences équivalentes tant en rédaction qu’en marketing digital web. En tant que rédacteur, il va sans dire que ce dernier doit avoir une excellente maîtrise des langues française et anglaise. Grâce à une stratégie web appropriée, le spécialiste du contenu contribue grandement à accroître la visibilité d’un site web.

Depuis que posséder une forte présence digitale s’est révélé être très bénéfique pour la croissance des affaires, les créateurs de contenu ont gagné en notoriété et sont désormais prisés par de nombreuses entreprises.

Être dynamique et actualisé sont également des qualités essentielles, puisque le responsable de contenu doit être en phase avec toutes les nouveautés. Grâce à cette attitude réceptive, il peut adapter sa ligne éditoriale et apporter les ajustements nécessaires selon les circonstances du moment (événements spéciaux, célébrations et fêtes).

En termes de revenus, un novice peut gagner jusqu’à 30K € par an. En accumulant plus d’expertise et de savoir, le salaire d’un expert peut atteindre 70K € par an.

Le Data Scientist :

Un data scientist est un spécialiste de l’analyse des données informatiques, plus particulièrement des données recueillies à grande échelle, dites « Big Data ». Les sociétés misent énormément sur l’expertise des data scientists, et non sans raison. Ce spécialiste ne se contente pas de collecter et d’analyser les données, il les trie aussi afin de soumettre à l’entreprise de précieuses informations. Les dirigeants peuvent alors exploiter ces dernières en vue de favoriser la croissance de l’entreprise.

Pour y parvenir, le scientifique des données doit développer divers algorithmes et logiciels qui, en fonction de la trajectoire de l’entreprise, identifient les mesures commerciales à éviter. Une fois appliquées judicieusement, les données recueillies aident à établir une meilleure politique commerciale.

La plupart du temps, les spécialistes des données sont tellement sollicités qu’ils se voient proposer d’innombrables offres d’emploi par un grand nombre d’entreprises. En effet, le savoir-faire et les aptitudes particulières de ces derniers rendent leur profil très apprécié par les recruteurs.

Une maîtrise dans le domaine de la programmation, mathématiques et statistiques est incontestable. Au-delà du savoir en analyse de données, un data scientist doit comprendre le fonctionnement de la relation entreprise/client. Cela lui permet de fournir des solutions précises ciblant la difficulté rencontrée par l’entreprise.

Un poste à forte rémunération, les data scientists juniors gagnent entre 45K € et 100K € par an. En tant que chefs d’équipe, les chief data scientists gagnent jusqu’à 180K €.

Le rédacteur web :

Le rédacteur web est un poste souvent négligé, mais qui a néanmoins une grande valeur. En effet, il s’agit de la fondation de toute stratégie marketing fructueuse, puisque les textes représentent l’un des moyens par excellence pour convertir les clients et donc augmenter les profits.

Un rédacteur web est chargé de la création de contenus écrits pour les différents supports en ligne de l’entreprise : site web représentatif, pages de médias sociaux, relation client, guides, etc. Cela exige non seulement des compétences rédactionnelles irréprochables, mais également des qualités relationnelles : le rédacteur doit être capable de comprendre et d’identifier les besoins et les réponses des clients afin de créer un texte conforme à leurs attentes.

Bien que cela puisse sembler être un travail de rédaction comme un autre, la rédaction en ligne exige un esprit vif et flexible, capable de réagir rapidement tout en offrant un contenu de qualité. Un rédacteur web établit une véritable relation avec les prospects et participe à leur fidélisation grâce à des propos minutieusement choisis.

Pour exercer cette profession, il va sans dire que le goût de la plume est primordial. Une excellente maîtrise de l’écriture et une parfaite compréhension de la langue française (et parfois anglaise) sont les principaux atouts d’un rédacteur en ligne. Des connaissances techniques, telles que le référencement, structuration web (HTML et CSS) et storytelling séduisant, sont également des critères majeurs.

D’une manière générale, les rédacteurs web sont payés entre 20K € et 50K € par an. La connaissance approfondie d’un domaine particulier ainsi que le cumul d’expertise entraînent toujours une rémunération plus élevée.

Le Designer graphiste :

Le webdesigner ou graphiste internet a pour mission de réaliser la création graphique et visuelle d’un site web. Combinant à la fois compétences techniques et artistiques, les webdesigners optimisent l’aspect esthétique des sites web et incitent par conséquent les internautes à les consulter.

Les missions d’un webdesigner consistent à améliorer l’image de l’entreprise par l’ergonomie, la navigation ainsi que la présentation graphique. De manière générale, le graphiste web étudie la portée du projet, puis élabore les conseils adaptés à la situation. Ensuite, il procède à la collecte de données afin de ne négliger aucun élément au moment de la conception des visuels.

Pour être qualifié pour ce poste, il faut faire preuve d’ingéniosité et de créativité. Une maîtrise des logiciels d’édition tels que Photoshop et Illustrator est également requise. Véritable travailleur d’équipe, l’expert graphiste doit être de nature curieuse et avoir la volonté de s’adapter.

Un webdesigner débutant perçoit en moyenne un salaire de 25K € à 30K € par an. Une fois confirmé, la rémunération augmente à 40K € par an, un nombre assez gratifiant !